(Info) MADAGASCAR – Bois précieux — Des conteneurs de palissandre enfin exportés

(Info) MADAGASCAR – Bois précieux — Des conteneurs de palissandre enfin exportés

https://www.lexpressmada.com/02/04/2019/bois-precieux-des-conteneurs-de-palissandre-enfin-exportes/

L’affaire de 276 conteneurs de bois de palissandre, appartenant aux opérateurs membres du Groupement des exportateurs de bois dans la région du Boeny (GEBB), retenus au port de Mahajanga depuis 2010 est finalement résolue.
En raison d’un problème d’aire de dédouanement au sein du port de Mahajanga et face à l’accroissement des activités économiques, ces conteneurs restés bloqués depuis 2010 ont accaparé trop de place sur le terre-plein.
La Primature avait octroyé une faveur afin que quelques conteneurs sortent du port. Car, les propriétaires de ces marchandises saisies ne disposaient pas des fonds nécessaires pour payer les frais portuaires jugés exorbitants.
En 2012, les exportateurs devaient une importante dette à deux sociétés dont le MSC et le SEMS. La taxe était estimée à 8 euros par jour par conteneur pendant 24 mois. Au total, l’on a recensé 276 conteneurs, ainsi qu’un reste de produits non conditionnés évalué à 224 conteneurs dans les magasins de stockage de chaque opérateur. Soit, 500 conteneurs à exporter, d’une valeur à hauteur de 4 513 152 000 ariary ou 1 611 140 euros.
Les différents responsables publics, à savoir la région du Boeny et l’APMF ont ainsi sollicité aux sociétés MSC et SEMS d’appliquer un tarif zéro ariary pour les surestaries et frais de magasinage, vu le problème de trésorerie des exportateurs, et pour en finir avec ce problème qui n’a que trop duré et qui aura des impacts négatifs sur les activités futures de toutes les entités portuaires. Ainsi, début 2019, tous les bois de palissandre gardés étaient sortis du port suite à la mesure de clémence accordée par les deux sociétés. En vertu de la résolution prise lors de la réunion du 22 mai 2014, à Mahazoarivo, toutes les entités concernées (Justice, Finances, Environnement) ont fait part de leur volonté de faire le nécessaire pour mettre promptement en exécution les termes des ordonnances querellées. Il a été ensuite ordonné d’autoriser la sortie du port de Mahajanga, sans aucune poursuite, des bois retenus nécessitant plus d’ouvraisons selon l’Arrêté 10885.

Laisser un commentaire