(Média) MADAGASCAR- Projet d’extension du port de Toamasina : les risques de corruption à prevenir selon le JICA

(Média) MADAGASCAR- Projet d’extension du port de Toamasina : les risques de corruption à prevenir selon le JICA

27.06.2018, Source Presse : http://www.newsmada.com/2018/06/27/projet-dextension-du-port-de-toamasina-les-risques-de-corruption-a-prevenir/

L’Agence japonaise de développement international (JICA), principal bailleur du projet de développement du port de Toamasina, compte prévenir les risques de corruption, liés aux marchés publics, dans le cadre du projet d’élargissement du port de Toamasina. L’accompagnement de toutes les parties prenantes dans cette démarche a été lancé.
Le JICA juge nécessaire l’accompagnement des acteurs clés à prévenir la corruption dans la réalisation de ce projet d’envergure. Des ateliers de prévention des risques de corruption ont été alors organisés avec toutes les parties prenantes concernées par ce projet, depuis son lancement officiel, le 23 avril dernier. En effet, une cartographie des risques liés aux marchés publics ainsi qu’à toutes les étapes du cycle financier, dans le cadre du projet d’extension du port de Toamasina, a été élaboré. Celle initiative fait partie du projet « Minimiser les risques de corruption dans le projet de développement du port de Tamatave » initié par la Jica. Par ailleurs, la mise en place d’une Cellule anti-corruption (GAG) au sein de la Société du port à gestion autonome de Toamasina (SPAT) a largement été discutée, Au même titre qu’un dispositif d’alerte spécifique et le comité de veille informationnelle au sein du ministère des Transports et de la météorologie et du ministère des finances et du budget.

En savoir plus

Laisser un commentaire