Madagascar, au coeur de l’intégration régionale concernant la sécurisation maritime

Madagascar, au coeur de l’intégration régionale concernant la sécurisation maritime

Antananarivo, 14 décembre 2018:

Le Directeur Général (DG) du CFIM a été sollicité pour intervenir lors de la seconde journée du Colloque “Madagascar et l’intégration régionale”tenu à l’Amphi Insitut Confucius du 13 au 14 décembre 2018, pour traiter le thème sur “l’intégration de Madagascar dans la sécurisation maritime régionale: Etats des lieux et perspectives”.

D’après le DG du CFIM, avec l’avènement de l’économie bleue, Madagascar ne peut échapper à la coopération régionale dans la gestion du domaine maritime. D’après le profil maritime de Madagascar, avec les dangers et les menaces auxquels on se trouve en permanence exposé, le potentiel maritime du pays ne saurait être rentabilisée qu’à travers la sécurisation maritime que l’Etat Malagasy ne pourrait assurer seul.

Madagascar est en conséquence impliqué dans divers programmes régionaux de sécurisation du domaine maritime sur divers aspects, notamment dans le domaine de la pêche (Plan Régional de Surveillance des Pêches coordonné par la Commission de l’Océan Indien), dans le domaine de la sécurité et la sûreté maritimes par la signature du Code de Conduite de Djibouti, par l’intégration à l’IONS (Association des Marines Nationales de l’Océan Indien), en tant que membre du Comité sur la Sécurité et la Sûreté Maritimes de l’IORA (India Ocean Rim Association..),… Le dernier  procédé d’intégration opéré par Madagascar et non le moindre est en outre la concrétisation du Résultat 5 du Programme Régional de Securité Maritime (MASE Programme) dans la Région d’Afrique Orientale, Australe et Océan Indien (Régiona AfOA-OI) par l’hébergement du Centre Régional de Fusion d’Informations Maritimes (CRFIM)? à travers notamment le CFIM.

Madagascar serait ainsi très actif dans le domaine de la sécurisation maritime régionale et les retombées directes commencent à se faire sentir notamment dans le domaine du renforcement de capacité, dans l’amélioration de la sécurité maritime nationale, mais surtout sur le plan diplomatique. Le cloisonnement et la multiplicité des acteurs nationaux affaiblissent toutefois le secteur et occasionnent un manque de synergie dans la gestion du domaine maritime. Mais le renforcement de l’intégration régionale pourrait, selon le DG du CFIM, contribuer à combler cette faille.

Laisser un commentaire