(Info) – MADAGASCAR- Les accords de pêche étrangers opaques laissent les filets vides dans le pays

(Info) – MADAGASCAR- Les accords de pêche étrangers opaques laissent les filets vides dans le pays

https://news.mongabay.com/2019/10/madagascar-opaque-foreign-fisheries-deals-leave-empty-nets-at-home/amp/?__twitter_impression=true

Toliara et Morondava – Quand les pêcheurs de la côte ouest de Madagascar rentrent chez eux après une journée en mer, les enfants se mettent souvent la tête dans les pirogues pour voir ce qu’il y a dedans. Les gens ici disent que ce n’est plus ce qu’il était : leurs prises sont en déclin. À juste titre ou non, ils blâment les chalutiers crevettiers industriels pour ce déclin. Les chalutiers traînent leurs filets le long des fonds marins et pêchent beaucoup plus que des crevettes. Ils travaillent près du rivage, tout près des villes et villages de pêcheurs.
Cette proximité rend la compétition pour les crevettes et les poissons du littoral facile à voir pour les gens de la région et leur permet de faire quelque chose. MIHARI, un réseau d’associations locales de pêche, a appelé à la création d’une zone d’accès exclusive pour les pêcheurs artisanaux le long des côtes malgaches. Et lorsqu’une flotte de six navires chinois a commencé à pêcher au chalut au large de la côte sud-ouest en 2017, l’opposition locale était féroce et a finalement mené à une saisie gouvernementale de leur équipement plus tôt cette année.

Laisser un commentaire